Helene Zuili - BizNetBlog

Réflexions & news sur le biz du net. Webmarketing, NTIC & Univers Virtuels, internet immersif, pratiques collaboratives, personal branding.

Qui suis-je....

Auteur-réalisatrice multimédia. Entrepreneur passionnée de l'être humain et des nouvelles technologies et médias, des interactions, des interfaces et de la convergence.. Fondatrice de MakeMyWorlds, spécialiste de l'internet immersif et des univers virtuels. Consultante, enseignante, speaker @ BizNetFormations.

Ce que je propose...

Conseil et veille technologique cross médias. Formations individuelles et collectives. Coaching et accompagnement à l'utilisation des nouvelles technologies en environnement professionnel. Integration de pratiques collaboratives en univers virtuels. Gestion de projet Second Life & Second Life Entreprise.

Pour des outils collaboratifs online pensés utilisateurs !


Projets, mode projet, emails, messages instantanés, espace collaboratifs, webconference, telconference, video-conference,...ouvrir un document, l'exporter dans le bon format, vérifier quelle version avant de l'envoyer, ah..et la plateforme... partager avec la bonne personne, non pas lui, elle, mais lui, pour le niveau supérieur... en copie.. Je craque !!!
Alors à quand un seul outil qui marche pour tout le monde, quelque soit la plateforme, le logiciel, la version, facile, simple, intuitif... Waw, je crois que j'ai trouvé, ça s'appelle Konolive,

Lancée à Demo en début d'année, Konolive promet de radicalement changer la collaboration on et offline. Une seule application qui ressemble à une petite application de messagerie de desktop, capable d'unifier le processus collaboratif dans un seul espace où documents, pages web, et fichiers peuvent être échangés entre les acteurs du projet. Konolive est actuellement en alpha, mais la béta ne devrait pas tarder à suivre.... Avec une version mac aussi...


Lire la suite...!

Marketing 2.0. : Quand Eyeka et MK2 font leur cinéma... !

Comment renforcer les liens entre une marque et ses clients ?
Comment impliquer les consommateurs pour qu’ils communiquent sur la marque ?
Comment toucher une audience très qualifiée (cible urbaine CSP+) ?

Si cette problématique est-elle la votre, ne manquez pas une belle occasion d'y répondre en vous inscrivant dans une vraie stratégie 2.0. :

EYEKA, plateforme en ligne permettant à toutes les marques, médias et opérateurs mobiles de créer leur web TV et mobile 2.0., et MK2, premier groupe de cinéma indépendant en France, y répondent en s’associant pour offrir aux sociétés un dispositif de communication unique en deux étapes :

- Marketing participatif : lancement sur EYEKA d’un concours photo/vidéo sur une thématique choisie librement par la marque via des appels à créations (page spéciale sur le portail d’EYEKA, appels sur la homepage, emailing, newsletter, viralisation sur les blogs etc...). EYEKA procède à la modération des contributions et ne conserve que les contenus de qualité qui respectent les instructions et la charte établie par l’annonceur. Ainsi, les marques ont à leur service le talent et l’inspiration des 17 000 auteurs vidéastes et photographes d’EYEKA déjà inscrits.



- Une diffusion multicanal : Les créations des auteurs sélectionnées par les
marques bénéficient ensuite du plan média mis en place par MK2 et EYEKA : site web MK2, magazine « Trois couleurs », exposition en galerie et projection cinéma !sur le web, en magazine papier, en expo et en projection cinéma !


Pourquoi j'aime :

Cette collaboration entre une plateforme Web 2.0. et un acteur majeur du 7ème art, part des "gens" pour aller vers "les gens", et s'appuie sur la transversalité inter-communautaire. Ici pas de différence entre petit et grand écran, pas d'intermédiaire qui charte le goût... L'expérience est multimédia, multicanale, et axée sur la création. La marque à vraiment tout à y gagner.



Lire la suite...!

La meilleure Page d'accueil, 4 points sensibles....

Les Webbyawards ont affiché hier soir leur dernier palmarès, récompensant la Los Angeles Film School dans la catégorie HomePage

La page d'accueil est fondamentale dans la création du site web, car elle doit à la fois jouer son propre rôle, c'est à dire saluer le visiteur en se présentant, lui faire comprendre rapidement les lieux et les bases de la navigation, mais aussi susciter le désir d'entrer dans le site et constituer un repère pour les pages de second niveau...

Dans le cadre des consultations et des audits que je donne lors des processus de refonte du site web, 4 éléments critiques se retrouvent régulièrement dans les analyses, que le site ait 10 ou 1000 pages...

1. La page d'accueil doit communiquer clairement et rapidement sur la valeur ajoutée du site.

Quand un visiteur arrive pour la première fois sur un site, en mode recherche ou en mode surf, il a un objectif dans la tête, trouver quelque chose, s’enrichir, se faire plaisir. Le visiteur doit donc être capable d'embrasser d'un regard, à travers un titre ou un élement du design, ce que le site peut lui apporter, la promesse du site, de quoi il parle, et pourquoi il est le meilleur des sites sur ce type de produit ou services.

Ce point laisse entendre qu'un travail de fond ait été fait sur la hiérarchisation des objectifs du site, et seulement du site, à l'intérieur de la stratégie de communication globale et de la stratégie online.


2. Un texte d'introduction court pour clarifier et développer votre titre

Toutes les offres de services, les produits ou propositions ne sont pas résumables en moins de 10 mots. Dans ce cas, un chapeau placé près ou sous le titre, permettra de développer un concept, un titre, un nom, une base line. Gardez en tête que votre visiteur ne doit pas chercher cette explication, elle doit lui apparaitre évidente dans le flux naturel de la lecture. Elle devient alors l'amorce de la conversation que vous entretenez à travers ce site.



3. Aidez vos visiteurs à trouver ce qu'ils cherchent


A moins d'avoir un seul produit ou un service, et de faire un mini-site, vous allez devoir faciliter l’accès des visiteurs au second niveau du site vers ce qui correspond le mieux à leur recherche ou leur intérêt.

Si 80% de vos visiteurs finissent par finalement se rendre sur 3 ou 4 pages de votre site, créez des liens vers ces pages depuis la page d'accueil, et rendez les évidents....

Que vous utiliez des menus ou une navigation intuitive, facilitez et faites visualiser l'accès à l'ensemble de vos contenus, en accentuant la zone de de liens qui servira le mieux les besoins de la majorité de vos visiteurs.


4. Mettez à l'aise vos visiteurs dès leur première visite

Quand des internautes viennent pour la première fois, ils veulent se sentir rassurés et ce d'autant que vous n'êtes pas un institutionnel. Ils ont besoin de savoir qu'ils peuvent vous faire confiance et que vous pouvez vraiment leur donner ce qu'ils cherchent.

On peut construire la confiance de bien des façons, par exemple, via un label, une référence à une organisation ou à des clients. Mais sur un site web, c'est le ton de votre texte et la façon de vous adresser et de dire le contenu qui construit la confiance.

La page d’accueil est rarement une page de vente. Celle-ci intervient plutôt en second ou troisième niveau. Evitez donc d’y être trop "promo", écrivez simplement, clairement et de façon directe. La page et son contenu doivent être utiles et aidants.

Conclusion

Il y a beaucoup d’autres points à aborder sur le rôle de la page d’accueil du site web, mais ces quatre points doivent vous servir de guide, une fois tranchée les problèmes d'architexture et d'ergonomie du site. Ayez toujours dans la tête, la métaphore d’une rencontre, qu’elle ait lieu sur un stand de salon, dans votre entreprise, dans votre bureau, où lors d’un rendez vous galant.

Si je dois concevoir une home page, je vise la carté et la simplicité, et j’essaie de penser à des visiteurs très différents : des afficionados du web, ou de nouveaux arrivants.

Je veux que ces visiteurs comprennent vite de quoi parle le site, qu’ils soient capables d’y trouver ce qu'ils cherchent sans complications, et qu’ils s'y sentent à l’aise et en confiance…


Lire la suite...!

Oser, ça fait grandir..

Dans mes pérégriations online, je suis tombée sur ce site de La Banque Laurentienne, la plus petite des institutions bancaires canadiennes.

Il fait partie d'une campagne globale dont l'objectif était d'améliorer la visibilité de l’institution. et pour la partie online, d'augmenter le nombre de préautorisations hypothécaires en ligne. La stratégie adoptée par la banque est de démontrer aux internautes que le processus d’achat d’une maison est si simple qu’il peut être expliqué par un enfant. La métaphore générale est relayée par l'ensemble des médias : télévision, lieu de vente, radio, presse écrite, mots clés, bandeaux publicitaires, microsite.

Le mini-site (que nos cousins canadiens appelle micro-site) utilise des voix hors champ, de la musique et une vidéo plein écran montrant une petite fille guidant les consommateurs à travers les quatre phases de l'achat d'une maison.

Les bannières interactives de différents formats mettent en scène la petite fille qui invite à participer et à interagir avec elle en la suivant dans son site Web.

La Banque Laurentienne considère qu'elle a établi un record en 161 ans d’histoire pour la vente de produits hypothécaires. Depuis sa mise en ligne en avril 2007: 119 110 visites 103 991 visiteurs uniques 490 775 pages vues 21 000 documents PDF téléchargés moyenne de 4.2 min par visite. La campagne est présente actuellement sur les cyber médias canadiens.

Ce que j’aime :

  • la traduction de la métaphore online, avec une interface simplissime
  • le design d'interactivité propre, efficace
  • Le rythme et le sequençage du contenu
  • Le choix des médias et emplacements publicitaires online
  • L'approche conversationnelle marketing qui part du choix de l'url
  • L'expérience utilisateur
Ce que j'aime moins :
  • le bon vieux faire parler un enfant pour vendre un produit adulte

video

Reférences : Agence Bleublancrouge, Blog expresso interactif

Lire la suite...!

WEB & FOOT... NIKE TAKES IT TO THE NEXT LEVEL

A 36 jours et 8 heures de l'Euro 2008 (décompte sur le site de l'UEFA), Nike envoie sa nouvelle pub pour le site Nikefootball, façon jeu vidéo ou encore "Vis la vie d'un footballeur".

Autre intiative à la fois User Generated Content, et renforcement du sentiment d'appartenance à l'une des plus grandes communautés du monde, la partie du site Rejoins la chaine Nike, permet à tous les mordus de foot du monde entier, petits et grands, d'uploader leur minute de gloire et de représenter leur pays.

Le début de l'été s'annonce chaud... gageons que de nouveaux records d'audience web&foot seront bientôt explosés ...

Lire la suite...!

Manifs et muguet virtuels

40 ans après 68 et le temps bien réel d'un peace and love sensuel et charnel, voici venu le temps des "virtual protests". En septembre 2007, 2000 avatars de 30 pays avaient occupé l'île d'IBM sur Second Life, pour protester contre la suppression arbitraire d'une prime de 1000 euros qui devait être accordé aux employés italiens d'IBM. Un mois après, le PDG italien d'IBM démissionnait et les revendications des employés satisfaites.


Cette initiative, organisée par UNI Global Union, qui revendique être le plus grand groupement de syndicats individuels du monde, a d'ailleurs été récompensée pour son ingénuité lors de la tenue du premier Forum NetXplorateur.
C'est donc en ce premier jour de Mai, que UNI lance Union Island dans Second Life, qu'elle espère une maison virtuelle pour tous les syndicats d'UNI. L’Ile des syndicats est un espace libre, ouvert à tous les affilés d’UNI qui pourront y organiser des réunions/débats, présenter ses problèmes actuels en amenant des campagnes sur Second Life, se rassembler lors d’événements comme le 1er mai, ou encore lancer des campagnes de syndicalisation et des grèves virtuelles...

La cyberdémocratie à l'oeuvre dans les univers virtuels...

A quand un muguet parfumé que nous pourrons envoyer d'un clic de souris à nos amis du bout du monde !




Lire la suite...!
 

Mes images

www.flickr.com
Helene Zuili éléments Aller à la galerie de Helene Zuili