Helene Zuili - BizNetBlog

Réflexions & news sur le biz du net. Webmarketing, NTIC & Univers Virtuels, internet immersif, pratiques collaboratives, personal branding.

Qui suis-je....

Auteur-réalisatrice multimédia. Entrepreneur passionnée de l'être humain et des nouvelles technologies et médias, des interactions, des interfaces et de la convergence.. Fondatrice de MakeMyWorlds, spécialiste de l'internet immersif et des univers virtuels. Consultante, enseignante, speaker @ BizNetFormations.

Ce que je propose...

Conseil et veille technologique cross médias. Formations individuelles et collectives. Coaching et accompagnement à l'utilisation des nouvelles technologies en environnement professionnel. Integration de pratiques collaboratives en univers virtuels. Gestion de projet Second Life & Second Life Entreprise.

Second Life Enterprise: vers une collaboration 3.0

Nous avons pu tester hier Second Life Enterprise, la nouvelle solution Linden Lab dite "behind the firewall", c'est à dire pouvant être déployée au sein du réseau des entreprises, à l'abri des pare-feu. Cette garantie de sécurité « offre un accès partagé aux informations propriétaires, aux prototypage et aux documents de formations en toute sécurité », explique Linden Lab.

Pour bien comprendre Second Life Enterprise et la démarche de Linden Lab, il est important de rappeller quelques basiques.

Il est possible, depuis toujours, à n'importe quelle entreprise d'installer un centre de conférences, un media center, une exposition virtuelle, des bureaux, un centre de recherches ou de formation dans Second Life. Il lui est aussi possible, de sécuriser des espaces, c'est à dire de les "isoler" du Second Life des résidents, par un accès privé, ouvert à un groupe ou à une liste spécifique de personnes. Ainsi peuvent cohabiter au sein d'une même sim des espaces publics ouverts et privés, ou encore au sein d'une même région, des sims publics et privées.

Mais certaines entreprises veulent un Second Life sans la partie sociale de Second Life - web.Alive par exemple - ou veulent privilégier des solutions qui évitent l'installation d'une application, solutions dites "browser based" avec plug-in flash ou plugin propriétaire - Unisfair, 3Dxplorer, WebFlock.

D'autres entreprises, plus lourdes, souhaitent une solution interconnectée avec leur infrastructure, leurs systèmes, leurs applications existantes, et leurs procédures standards. C'est ce qu'elles recherchent et qu'elles trouvent partiellement avec les solutions proposées par Forterra (integration Lotus et SCORM) ou Proton Media (Integration Sharepoint).

Il n'existe pour le moment aucun standard (mais des travaux et des recherches) et toutes ces plateformes collaboratives répondent partiellement à une demande croissante de solutions pour gérer la télé-présence, le travail collaboratif à distance. Je dis bien partiellement parce qu'en tant que résidente créateur de contenu dans Second Life, et professionnelle des solutions de collaboration immersives à destination des entreprises, je ne peux accepter que les solutions telles qu'elles sont proposées aujourd'hui constituent une réponse finalisée à la collaboration en immersion.

L'immersion ce n'est pas seulement la transposition des outils de téléphonie ou des outils audiovisuels dans un monde de pixels, ni l'habillage graphique des applications de partage du savoir et de la collaboration. L'immersion, c'est avant tout, une connexion émotionnelle, l'incarnation d'une personne dans son avatar capable de donner une véritable illusion du réel au point que le cerveau ne fait presque plus la différence. Là, réside toute la plus value sur les outils collaboratifs traditionnels.

En ce sens, j'ai toujours ressenti un manque dans les solutions alternatives à Second Life que nous pouvions proposer à nos clients. Manque d'interactivité, manque du naturel dans l'interaction, manque de vie peut être. De belles applications, certes qualitatives, intéressantes, fonctionnelles, mais extrèmement primaires sur un plan cognitif.

Je me sens en attente depuis plusieurs années d'une solution répondant au marché et aux exigences des entreprises, mais qui nous offre la lattitude créative et immersive de Second Life. Et je pense que ce que Linden Lab nous propose avec S.L.E. ne peut qu'aller dans ce sens.

La solution que nous avons testée est simple et efficace. C'est un peu comme posséder un mini Second Life sur son serveur, et détenir les pouvoirs du "Dieu" Linden !!
Le back office est ergonomique, amical et clair, le front repose à ce que nous connaissons déjà avec Second Life, mais plus rapide, plus fluide encore en terme de résolution.

Le monde que l'on pourra créer sera vivant, riche, issu de la combinaison de ce pourront produire les outils de modélisation interne et les autres outils externes de production 2D et 3D - d'autant que se profile l'importation des mesh 3D. L'interaction sera maximale, à la fois relationnelle, mais aussi fonctionnelle grâce notamment à l'API Média qui semble très prometteur.

Mais la spéficité du produit devrait être sa relation unique avec les offres proposées sur la Place du Marché professionnel 'S.L. Work Market Place". Les entreprises pourront y puiser contenus et applicatifs mis en vente par les solutions providers mais aussi par les résidents dans un second temps. Et qui mieux que les résidents créateurs de contenus comprend la logique immersive et son pouvoir de mise en relation. Linden lab apportera ici un véritable travail sur la vérification des droits d'auteurs et agira, si l'on peut me permettre la comparaison, un peu comme Apple avec son Apple Store, se chargeant de la promotion, de la vente, du transfer pour un pourcentage sur le chiffre d'affaires.

Cette logique permet au Lab de développer sa technologie sur le monde de l'entreprise sans se couper de sa base, c'est à dire du monde qu'elle a construit, d'une communauté fortement engagée, et plus encore, à la stimuler en l'encourageant à produire davantage et en l'associant dans ce développement. Au moins durant les premiers temps, car il semble logique que d'autres acteurs seront attirés par cette dynamique pour développer des applicatifs et des marchés parallèles qui viendront compléter le dispositif.


Nous ne sommes pas au bout de l'aventure, nous sommes simplement entrés concrètement dans une autre phase, une nouvelle ère qui dessinent de nouveaux modèles notamment pour la simulation, la formation, la collaboration, l’innovation et le design de produits.. Les 14 entreprises qui vont tester la béta de Second Life Enterprise et les Gold Solution Providers qui partiperont au programme S.L. Work Market Place vont peaufiner les manques et les forces du prototypage et le rendre plus opérationnel pour le lancement de 2010. MakeMyWorlds est heureux de participer à cette expérience et j'espère pouvoir la partager avec vous dans la mesure de nos possibilités.

Voici quelques unes des fonctionnalités clés de Second Life Enterprise Beta :

  • Cette plate-forme fonctionne entièrement sur le réseau des entreprises, leur garantissant le même niveau de sécurité que sur leur intranet. L’authentification et le contrôle des accès offre un niveau élevé de confidentialité et permet un accès partagé aux informations propriétaires, aux prototypage et aux documents de formations en toute sécurité.
  • Les outils de visualisation 3D, d’audiovisuel dans l’espace et de collaboration texte permettent aux employés de facilement télécharger des dossiers, de partager des documents et de créer leur propre contenu.
  • Sept régions virtuelles pré-packagées incluant un auditorium, deux centres de conférences et une certains nombre de régions pour les tests de construction ou de création d’éléments virtuels seront mis à la disposition des utilisateurs. Ils pourront également avoir leur avatar de travail. Grâce à ces éléments, les entreprises peuvent utiliser le produit immédiatement après son déploiement. De plus, le contenu détenu par l’entreprise peut être déplacé de l’environnement Second Life classique vers Second Life Enterprise Bêta, maximisant ainsi les investissements déjà réalisés sur Second Life.
  • L’administration centralisée permet aux entreprises de gérer tout l’environnement incluant les utilisateurs, les régions et le contenu d’une seule localisation. Les administrateurs peuvent autoriser les utilisateurs de Second Life Enterprise Beta à utiliser leur vrai nom pour leurs avatars.
  • L’infrastructure avancée de la plate-forme supporte jusqu’à huit régions simultanément et plus de 800 utilisateurs dans le même environnement immersif



Bookmark and Share


Reblog this post [with Zemanta]

3 commentaires:

  1. Joe Rigby a dit…
     

    Please try the other web.alive environments available with a single “one click on the URL and you are in” The MellaniuM Dome showcases the potential to import high polygon models into web.alive at http://ec3v3.projectchainsaw.com and “Tipontia” for sick kids in Childrens Hospitals of Eastern Ontario
    http://rmh.projectchainsaw.com

  2. Helene Zuili a dit…
     

    I will be happy to try it JOe, and i went there to do it, but unfortunately I am on a mac and i have to wait until I find a pc :) The website looks great , the image resolution seems excellennt. I'll be keeping an eye for sure

  3. daniel a dit…
     

    je suis doctorant dans le domaine du TCAO, Je me situe du coté des outils dédiés au domaine de l'architecture et de la construction. Je trouve intéressant ce concept de "connexion émotionnelle".

Enregistrer un commentaire



 

Mes images

www.flickr.com
Helene Zuili éléments Aller à la galerie de Helene Zuili